16 novembre 2009

Le retour des morts-vivants

Eh non, je n'ai pas abandonné mon défi. Le blog un peu, oui, on dirait bien. C'est que j'ai de la peine à avoir une discipline d'écriture, et je ne suis pas non plus encore habituée à ce principe de blog à la fois si privé et si publique. Bref: comme ça fait une semaine que je ne vous ai rien posté, je dois vous raconter toute la semaine dernière.
Lundi, je devais trouver une recette "family suitable" pour mes visites familiales. Et croyez-moi, ce n'est pas si facile. J'ai fait des vols-au-vent avec une farce maison, des petits pois et carottes (selon ma cuisson préférée des carottes que vous connaissez bien), et du riz. Je ne vous fais pas le détail, mais je vais quand même vous mettre ma recette improvisée de farce, parce que je milite contre la farce en boîte. C'est-à-dire que ce n'est pas là une revendication absolue, mais juste qu'un jour j'ai eu une très mauvaise surprise dans une de ces farces qui m'en a dégoûtée à vie et qui m'oblige maintenant à faire la farce moi-même (ce qui est quand même fâcheux, alors je ne vous dirai pas ce que j'y ai trouvé...). Donc la farce. Je l'ai dit, ça devait être "family suitable" donc simple pas d'ingrédients extravagants.

Farce au champignons pour vols-au-vent

Ingrédients

(pour 3 personnes - mais il y avait bien assez, 4 aurait été jouable, je pense)

-1 saucisse de veau
-3-4 tranches de jambon
-300g de champignons de paris bruns
-1dl de vin blanc
-2 cas de farine
-2dl d'eau
-2cas d'huile
-1dl de demi-crème

Préparation

Griller la saucisse.
Faire revenir les champignons coupés en tranches (j'ai personnellement failli y laisser un doigt parce que j'aime ma mandoline au nom si mélodieux, mais je trouve que c'est trop compliqué et lent d'utiliser le protège doigts, et du coup, comme c'est affuté comme une lame de rasoir ce charmant outil, et que les champignon c'est petit et ça s'effrite, bref, j'ai crû maîtriser, mais seulement crû...) en petites portions dans la poêle bien chaude (c'est important pour les champignons sinon ils perdent leurs eaux).
Faire griller le jambon. Eh oui, tout séparément, ça prend un peu de temps.
Remettre le tout ensemble dans la poêle. Quand c'est bien chaud, "éteindre" avec le vin blanc, laisser mijoter un peu, baisser le feu, saupoudrer de farine, ajouter de l'eau bouillante, mélanger pour éviter les grumeaux, et laisser réduire le tout jusqu'à ce que le liquide s'épaississe. Ajouter la crème, sel poivre.
Comme ça ça paraît simple, mais moi j'ai fait ça au bol, en Suisse-allemand on dit "Handglänk mau pi" (tour de poignet fois π). Du coup c'était au fur et à mesure, ne prenez pas les proportions comme trop exactes.

La sauce comme ça tout seul c'était gérable, mais c'était le riz et les carottes en simultané qui était plus compliqué et qui a failli mal finir. Enfin, pour finir j'ai géré, et mon frangin a qualifié la sauce comme étant "La classe!". De sa part, c'est un compliment ultime.

Temps de préparation
une vingtaine de minutes.

Coût
Euh quand même un peu plus, vu la viande et les champignons frais. Mais pas plus de 6-7 francs par personne pour tout le repas je pense. Plus que si vous achetez la boîte, c'est le paradoxe. Mais au moins vous savez ce que vous mangez. (Mes estimations sont de plus en plus imprécises, j'en conviens, mais les chiffres m'intéressent peu, bien moins que la nourriture du moins).

Posté par zenobia à 19:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur Le retour des morts-vivants

    Tu milites contre la farce en boites? Moi aussi! Je prefere la mise en boite avec des farces, c'est quand même beaucoup plus drôle !

    Posté par Jan, 17 novembre 2009 à 07:30
  • art-i-chauds

    dis voir ma belle
    j'ai vu des artichaud a la migros
    si ta pas de marmitte a pression
    tu fait ça comment?
    bon si jamais t'as la solutiion
    next week
    tu écrit ton blog depuis chez moi!
    bisoux

    Posté par anna, 26 novembre 2009 à 01:58
Poster un commentaire